Tribulation d’une couturière 2 [suite et fin]

Rappelez-vous, la semaine passée, vous m’aviez laissée en larme, devant mon bout de tissu déjà cousu, décousu tant de fois,à mi-parcours de ma grande aventure : se coudre un vêtement, que dis-je, un top à volants (carrément !). Vous l’attendiez (pour vous marrer, avouez !) alors voici la suite.

Case périlleuse : des volants & des fronces

Matériel

  • 4 rectangles de tissus (2 grands, 2 petits)
  • la machines à coudre

Une étape pleine d’embûches : surfiler le tissu, passer des fils de fronces… Je tremble de peur. En cherchant sur le Web, je vois que les fronces, c’est pas simple. C’est long à faire à la main, ça casse quand on tire dessus. Je prends les devants, je les fait à la machine, au moins si ça casse, j’aurais pas passé des heures dessus ! 

Surfiler, c’est fait, qui a dit que ça devait être droit, hein ? Personne. Froncer, c’est fait et… ça a cassé direct. Pas grave, je fais des petits plis et je pique comme ça, je suis pas à ça près…

Case chance : Vous épousez un fort en maths qui comprend au  premier regard l’instruction schématisée.Vous le coincez et l’obligez à vous expliquer chaque étape. Plus rien n’est cousu dans le mauvais sens ! Vous subissez en échange l’humiliante phrase et le regard assorti “mais t’étais bonne en géométrie à l’école ?“.

Case (presque) finale : buste + corps = ?

Chéri-Mari est parti travailler, seule face à l’adversité, je m’en vais coudre les morceaux pour former un tout.
Gros trou dans les instructions, il manque une étape complète mais on l’avait déduite avec Chéri. Sûre de moi, je place le buste dans le petit volant et je couds. Des fronces parfaites, qui n’ont pas cassé cette fois, tiens ça va finir mieux que ça n’a commencé.

Et…NON ! Parce que sous vos yeux ébahis, oui,  j’ai bel et bien tout recousu à l’envers !! Photo à l’appui. Si, c’est possible de refaire deux fois la même boulette. Rappelez-vous c’est un problème de géométrie a dit le maître.

 

Case “mais t’es con ou quoi ?” : découdre et recoudre

Découd vite, mon meilleur ennemi, te revoilà sur le devant de la scène. Je découds le buste et au passage je pète les belles fronces… Maintenant j’ai compris : quand il est écrit “envers” sur le dessin , il faut faire “endroit, enfin, un truc comme ça. J’ai surtout compris qu’avant de tout coudre, prendre le temps de mettre 3 épingles et de vérifier que c’est le bon sens, ce n’est pas une perte de temps.

Il devait y avoir une bande élastiquée, j’avoue, j’ai laissé tomber. La bête me semble assez serrée et surtout, j’ai fini, F-I-N-I.

Case chance : vous appelez votre mère pour lui annoncer la fin de l’épreuve. Elle glisse au détour de la conversation que les tissus rétrécissent au premier lavage. “Mais tu l’as bien lavé avant de commencé, hein ?“.

Et voilà l’essayage. C’est pas si mal (si on regarde pas de près). L’avantage c’est que ce top là pardonnera les écarts de Pâques. Je pense qu’il peut aussi contenir un ventre de femme enceinte, ni vu ni connu.

Le comble ? Les seule parties qui mesurent excatement ce qu’elles devaient mesurer, ce sont les bretelles et… elles sont trop courtes ! Du coup, ça remonte trop.  Pas grave, je vais les refaire, c’est quoi deux bretelles quand on a traversé tout ça ?

Bilan  : je vais continuer à me coudre des choses et je progresse, j’en suis sûre. Et puis, quand on commence à coudre, c’est aussi pour ne pas porter la même chose que tout le monde, non ?  Et bien, là, je suis servie !

Articles similaires
Une robe Moneta, ça se coud en deux temps, trois mouvements ? Pas pour moi en tout cas ! Récit d'une galère qui a failli terminer au feu. THE robe Lire la suite
Pour la première fois depuis que je couds, j'ai décidé de faire une toile Trop Top ! Tant qu'à faire, j'ai fait en sorte de pouvoir la porter et de Lire la suite
La voici, finie, portée, repassée (enfin presque) : la robe Sureau ! Une valeur sûre, un classique de la blogosphère couture. Après tellement d'années à tourner autour de ce patron, Lire la suite
Tu aimes ? Dis-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.