Sweat Maëlle – La patrouille des éléphants

Voici enfin mon sweat Maelle réussi. J’ai fait plusieurs essais de sweats raglan avant d’y arriver. Maintenant ça y est, j’ai le patron idéal. Ce premier modèle à tête d’éléphants est le début d’une série !

sweat Maëlle molleton

Nouveau sweat Maëlle pour une nouvelle vie ?

Tu le sais peut-être, j’ai quitté mon boulot en décembre 2018 pour en démarrer un nouveau. Avec du challenge, plus de responsabilités : c’était exactement ce que j’attendais. Je m’y suis jetée à corps perdu et j’ai pourtant vite réalisé que je n’étais pas du tout à ma place… Je me suis retrouvée début avril sans travail et grandement libérée.

J’ai rapidement retrouvé du boulot mais entre les deux, il m’est resté un petit mois de repos. Après un hiver la tête dans le guidon, prendre du temps pour la réalisation d’une couture facile, flatteuse et réussie était exactement ce qui me fallait !

jersey-molleton-bio-motif-elephants

Un molleton à tête d’éléphants

Côté tissu, j’inaugurais ce molleton à tête d’éléphants acheté exprès pour ce sweat Maëlle sur Rijs Textile. Je l’ai payé une bouchée de pain en solde, de l’ordre de 3€ le mètre de mémoire. Une fois arrivé, j’ai trouvé sa qualité vraiment top, avec juste l’épaisseur qu’il faut pour un sweat confortable et chaud.

La surprise est venue du sens d’élasticité : il est plus élastique dans la longueur que dans la largeur. Comme si les éléphants avaient été imprimés dans le mauvais sens… Voilà peut-être pourquoi je l’ai payé si peu cher ! Ça ne m’a pas vraiment posé de problème pour la réalisation de mon sweat Maëlle.

sweat-raglan-maelle

Le patron de sweat de Marie Poisson

Ce sweat est mon deuxième essai avec le patron Maëlle, issu du livre de Marie Poisson. Dans mon premier essai, le tissu n’avait pas l’élasticité attendue. Du coup, difficile pour moi de me faire un avis sur la question.

J’aime bien l’approche de ce livre très pédagogique et avec des patrons basiques qui permettent de réaliser beaucoup de variations. C’est une bonne affaire et une bonne base à avoir dans sa patronthèque. Je ne peux pas vraiment te parler des explications, elles me sont peu utiles sur ce type de patron !

couture-rapide-le-sweat

La réalisation du sweat Maëlle

Coudre un sweat en jersey à la surjeteuse revient plus ou moins à faire « tchak, tchak et… tchak ». Ceci est, tu l’as compris, le bruit du tissu qui passe dans la surjeteuse ! C’est ultra simple. L’important est donc que les pièces soient bien coupées et le modèle bien proportionné. C’est le cas de ce patron et ça rend la réalisation très agréable et valorisante.

Deux petits points « techniques » à signaler : je me suis d’abord méfiée de mon fameux problème de tissu élastique dans le mauvais sens. Au moment, de réaliser l’encolure, j’ai donc décidé de couper la bande de tissu dans le sens le plus élastique, histoire d’éviter les catastrophes. Un bon point pour moi.

couture-jersey-point-droit

Ensuite, au niveau des finitions, après plusieurs essais sur d’autres pièces à l’aiguille double avec des résultats plus ou moins satisfaisant, j’ai décidé de tenter… le point droit. J’équipe ma bonne Greta d’une aiguille à jersey et j’allonge le point au maximum et tu sais quoi ? le résultat est parfait ! Ça ne tend pas la pièce cousue, le point ne casse pas dans le temps… En attendant de vraiment maîtriser l’aiguille double, j’opte toujours pour cette solution beaucoup plus réussie chez moi.

couture-utile-sweat

La patrouille des éléphants

Avec 4 mois de retard dans mes articles, tu te doute que le sweat Maëlle a été porté et reporté ! Il est super confortable. C’est la pièce idéale du week-end ou à rouler en boule dans un sac en prévision d’un coup de frais. Je le trouve très flatteur et plutôt sympa avec ses têtes d’éléphants !

patrouille-elephant-elise-asuivre

Si tu me connais un peu, tu sais que j’achète toujours le tissu en quantité. Quand je n’achète qu’un mètre, je me retrouve systématiquement frustrée ou empêchée de faire mes projets. Même si le sweat raglan mange pas mal de tissu du fait de la forme de ses pièces avec un savant Tetris dont j’ai le secret, il me restait donc un bon métrage après mon Maëlle.

Dans un élan de couture effréné après des mois de frustration, j’ai aussitôt découpé de nouveaux projets dans mon molleton éléphant jusqu’à l’utiliser en entier. Alors deux mètre de tissu sur 150 cm de laize, moins un sweat Maëlle as-tu une idée de ce que j’ai pu coudre ? A suivre dans les prochains épisodes, où je te présenterais ma patrouille des éléphants !

Articles similaires
J'ai été prise récemment d'une lubie : il me fallait un sweat raglan, tout de suite ! Aussitôt voulu, presque aussitôt cousu. Car ce qu'Elise veut, 2doigtsdidée le fait pour Lire la suite
Une année d'école et ma Céleste a déjà des velléités vestimentaires. Elle suit les modes et veut du kawaï, du rose, de la paillette... au secours ! Je voulais lui Lire la suite
Tu te souviens de mon châle anniversaire, tricoté avec la belle laine d’Irlande ? Autant te dire qu’il était hors de question que j’en perde un gramme. Et il m’en Lire la suite
Tu aimes ? Dis-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.