La Parisienne… sur le fil

Si tu es passée à côté du concours organisé par Louis Antoinette Paris et leur robe La Parisienne c’est que t’étais privée d’Internet ou en pleine retraite dans un monastère. Je ne te refais pas le topo. En général, je ne cède pas aux sirènes des patrons à la mode. D’abord parce que l’intérêt pour moi de la couture c’est de faire sa mode et que je trouve dommage de se retrouver avec la même tenue que la voisine (comprendre la blogueuse d’à côté). Aussi parce qu’il faut bien le dire, je me fais rare en couture et je n’ai rien cousu pour moi depuis ma grossesse.

Avec un corps en éternel mouvement (descendant en ce moment, ce qui plutôt bien) pas facile de passer du temps à se faire un vêtement qui sera trop grand (ou trop petit, misère) un peu plus tard. Sauf qu’avec ce raisonnement, on passe sa vie en jean (ventre plat, le jean). Le signe a été de gagner le patron pochette grâce à Bee Made. Et puis j’avais envie de coudre un peu et de me challenger. J’étais en vacances la semaine dernière, parfait. Ah oui, un détail, j’étais en vacances… avec Céleste.

Les mamans se marrent déjà, à ce point de l’histoire. Bref, j’ai tout juste réussi à reporter les pièces du patron et à les découper en 6 jours ! Et je reprends le boulot encore plus HS qu’avant les vacances, mais ce n’est pas le sujet. Entre samedi soir et dimanche, j’ai donc cousu la robe ! Un beau marathon de couture, porte fermée sans chat, ni mari, ni bébé.

robe-louisantoinetteparis-2doigtsdidee

Revue de détail

  • Tissus : un lainage fin et un polyester de doublure, le tout acheté à une mercerie qui bradait avant fermeture, plutôt de bonne qualité. Ce qu’on ne voit pas sur les photos, c’est le motif du lainage : un fond kaki avec du pied-de-poussin, du mini pied-de-poule quoi, bleu foncé qui forment des rayures. Va voir mon Instagram pour le zoom.
  • Finitions : tous les bords ont été surjetés (yeah !)

couture-robe-facile-2doigtsdidee

Mon hacklamode

Le hack le plus important visait à y entrer, dans la robe ! Selon les mesures données dans le tableau pour la taille 46, mon auguste fessier ne passait pas. Donc, j’ai augmenté en largeur de 2,5 cm et réparti la même augmentation sur le haut pour que ça reste calé. Les manches ont été augmentées de 3 cm pour y passer mes bras potelés. J’ai choisi de rallonger la jupe sous le genou parce que je trouve que cette longueur me va bien et que ça lui donne un style rétro.

doublure-robe-laparisienne-2doigtsdidee

La réalisation

Attention, séquence émotion. Je n’ai eu aucun problème avec ce patron ! Il y a des crans partout, les explications du livret sont limpides, les étapes se suivent logiquement et tout s’emboîte comme par magie. J’avais l’impression d’être une bête de couture en la faisant. C’est tout juste si je ne m’embrassais pas les mains !

J’ai essayé de soigner les finitions… Mais c’est pas encore ça ! J’ai surjeté les bords mais sans chercher très loin niveau réglages de la surjeteuse. Ça le fait si on ne regarde pas de trop près. Les tissus choisis dans mon stock s’effilochaient de tous les côtés, je pense avoir perdu plusieurs millimètres entre samedi et dimanche, sans la surjeteuse, j’aurais eu un poncho à franges !!

robe-laparisienne-t46-2doigtsdidee

Le tissu de doublure, très fin, m’a donné l’impression de coudre une aile de papillon, j’ai eu peur mais aucun problème, non n’insiste pas, rien à signaler. Au moment de coudre la fermeture, la grise de 60 cm sur j’avais achetée exprès était trop longue, mais pourquoi ? J’en avais une blanche en stock d’une autre marque, de 60 cm aussi et qui allait parfaitement. Mais qui est blanche. Et vite fait invisible du coup !

concours-hacklamode1-2doigsdidee

Et au final ?

Je l’adore ma Parisienne ! J’adore son look rétro et je vais pouvoir la porter au boulot et pour sortir sans problème ! J’ai bien fait d’élargir les manches qui sont justes comme il faut mais peut-être que j’aurais pu passer mon corps dans le 46 sans retouche. J’ai tout cousu en une journée, donc je n’ai pas eu le temps d’ajuster comme je l’aurais voulu.

À refaire, j’essaierais sans élargir les pièces parce qu’elle est un peu grande… J’ai bien envie d’en refaire une avec une jupe foncée et un haut clair. J’en ai vu des versions et c’est très joli. Je creuserais peut-être aussi le col pour dégager le décolleté et faire moins strict. Je vais regarder les patrons Louis Antoinette de plus près et notamment la robe Los Angeles que je trouve superbe. J’aime leur style, leur façon d’appréhender la couture avec humour et en facilitant la vie des couturières, en dédramatisant…

Hier à 18h, j’ai envoyé ma photo pour participer au concours. J’avais jusqu’à 23h59, j’étais laaaarge. Il y a des versions incroyables et je n’ai aucune chance mais, moi j’ai déjà gagné héhéhé ! J’ai eu un patron pochette, une nouvelle robe et une super dose de self estime !

Articles similaires
Une robe Moneta, ça se coud en deux temps, trois mouvements ? Pas pour moi en tout cas ! Récit d'une galère qui a failli terminer au feu. THE robe Lire la suite
La voici, finie, portée, repassée (enfin presque) : la robe Sureau ! Une valeur sûre, un classique de la blogosphère couture. Après tellement d'années à tourner autour de ce patron, Lire la suite
Ceci est le dernier article de la série, « Elise coud des tenues pour un mariage ». Tu peux retrouver mon Top Harley et ma Jupe Betty, déjà présentés. Et donc voici une petite couture Lire la suite
Tu aimes ? Dis-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.