Comment rater un châle en 3 étapes

Comment rater un tricot ? Oui rater, bien, bien rater même ! Et ça faisait longtemps que je n’avais pas vécu un tel bide en tricot. C’est bien, ça remet les pendules à l’heure. Pourquoi j’ai choisi de te le montrer ? Parce que toi et moi, on ne se cache rien, parce que c’est aussi ça le fait main : de bons foirages ! Et puis j’aime partager, alors si toi aussi, tu veux rater ton châle, Voici les 3 erreurs à commettre absolument.

Le contexte

En pleine période “châle”, je demande à Maman de choisir un modèle parmi ceux de ma bibliothèque Ravelry et de choisir sa couleur de laine en Lace Drops. Elle a choisi le Kyreneia Circular Lace Shawl et du rose et violet, j’avais hâte de le commencer.

lace-drops-shawl-project-2doigtsdidee

Erreur numéro 1 : la précipitation

Une fois le patron acheté, j’ai un peu déchanté parce que les explications sont plus qu’elliptiques. Il y a différentes sections, la marche à suivre rang par rang et… C’est tout. Ça doit vouloir dire qu’il est simple à faire. Les indications sur le métrage, les numéros d’aiguilles sont aussi rapidement abordé. Je prends mon aiguille 4, ma lace en double et allons-y. Je tricote, j’augmente, je change de section, hop !, hop ! J’avance sans regarder derrière. J’ai mis un mois à le tricoter. Les rangs sont longs avec plus de 400 mailles et près de 800 mailles pour la bordure, mais je ne lâche rien et je tricote sans relâche.

chale-tricot-rate-2doigtsdidee

Erreur numéro 2 : l’imprécision

Dès la troisième série d’augmentation, je n’arrive plus à compter mes mailles. J’ai revu Stupeur et Tremblements (qui ne vaut pas le livre, soit dit en passant) et je souffre moi aussi du syndrome des maths : impossible de faire le moindre calcul, même avec une calculatrice. J’avais beau recompter le rang, je ne tombais jamais sur le même résultat ! Et j’ai continué comme ça, sans réussir à stabiliser le nombre de mailles, en ajoutant ou supprimant une maille par-ci, par là quand je voyais un souci.

 Erreur numéro 3 : l’obstination

J’ai  bien vu que je n’avais pas fait les augmentations sur l’endroit mais sur l’envers, j’ai bien vue que mon filet n’était pas en quinconce comme il aurait dû. Je suis aussi allée au bout de cette bordure tellement longue alors que je voyais bien qu’elle ne formait pas les pointes attendues. J’ai continué entre le déni, le “s’il faut c’est normal” et le « ça se verra pas ». Ouais c’est ça ! Arrivée au bout (oui, je suis allée jusqu’à rabattre les mailles) je suis tombée en panne de laine au milieu du rang. Oui à force d’augmenter en largeur y a plus assez pour finir…

failed-shawl-knit-2doigtsdidee

La déception

Bah j’ai réussi à produire une bouse aux couleurs vraiment harmonieuses !

Si je suis déçue ? Non surtout en colère contre moi ! Pourquoi foncer dans un mur comme ça ? Pourquoi dépenser autant de temps et d’énergie pour un résultat visiblement bof ? Par flemme, par excès de confiance,  par bêtise !

Je te jure des fois, je me mettrais des baffes… Pour ma punition, je n’ai plus qu’à défaire les 1300 et quelques mètres de fils et recommencer en respectant les règles du tricot cette fois. Ma deuxième punition c’est de publier cette photo avec ma pauvre tête du dimanche, ça t’apprendra bécasse !

Ce que j’aurais dû faire (et ce que je VAIS faire)

  • Lire jusqu’au bout pour comprendre la logique des rangs qui sont effectivement très simples
  • Tester tous les points avant de monter le tricot, j’ai toujours pas compris comment devait se créer les pointes…
  • Faire plusieurs échantillons pour trouver la taille d’aiguille la plus adaptée, essayer avec un ou deux fil(s) parce que je trouve le résultat un peu dense
  • Mettre des marqueurs toutes les 20 mailles pour la nullette des maths que je suis
  • Vérifier, recompter souvent
  • Défaire si besoin tout de suite et sans regret

Maman rentre dans 2 mois et demi, je suis laaarge pour refaire une version jolie. Alors haut les cœurs ! Avant de m’y remettre, je vais me faire un petit gilet, histoire de me changer les idées…

Si toi aussi tu foires parfois, répète après moi : « faire et défaire c’est toujours faire » .

Articles similaires
Je te l’annonçais il y a quelques temps sur ma page Facebook : j’ai eu la grande joie d’être sélectionnée dans le cadre du Challenge MakerSud organisé par OuiareMakers et Leroy Lire la suite
Le week-end dernier, c’était la fête de l’automne au Parc Borely. Céleste a adoré, les lanternes en papier qui décoraient toutes les allées du jardin ! Elle a passé son temps, le Lire la suite
Une petite cousine est née au mois d’août, Victoire, une adorable poupée qui donne déjà bien de la voix ! L’occasion de préparer des petites choses faites-main pour lui souhaiter la Lire la suite
Tu aimes ? Dis-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.