L’histoire du pull en demie teinte

Ce pull et moi, c’est une longue histoire. D’abord, il y a cette laine Galapagos de Phildar (qu’ils ne font plus, je crois) dont j’adorais le rendu à la fois fil mèche et duveteux. Ensuite il y a le modèle facile et fun avec ce montage sur aiguilles dépareillées. Et puis, il y a cette couleur… indéfinissable pas marron, pas orange, roux peut-être ? Assorti à Divine, ça c’est sûr.

tricot-aiguille15-2doigtsdidee

La laine je l’ai achetée en solde il y a plus de 2 ans, au tout début de mes essais tricot. J’avais les très grosses aiguilles depuis l’avant-dernier Noël grâce à Chéri-Mari mais je n’arrivais jamais à m’y mettre. L’échantillon n’était pas bon, la maille liseuse c’est un peu perturbant au début avec une aiguille 15 et une aiguille n°7 !

Un jour, j’ai réessayé et tout était parfait et j’ai tricoté ce pull en deux temps trois mouvements sans grande difficulté. Comme quoi parfois, il faut juste se laisser du temps !

Je l’ai tricoté en plein été et je savais déjà qu’il tiendrait bien chaud et… qu’il perdait pas mal de bouloches orangées sur les vêtements ! Mon canapé a mis plusieurs jours et passages du rouleau papier collant pour s’en remettre.

maille-liseuse-tricot-2doigtsdidee

Et puis une fois terminé, il ne m’a plus du tout amusée. Pas envie de faire les coutures, pas envie de faire les finitions. Je l’ai bloqué puis roulé en boule dans un sac à projet en cours… il y a quelques semaines grelottant sur mon canapé (oui je grelotte le soir parce que mon Chéri-Mari est une vraie pince du chauffage, voilà je l’ai dit publiquement !) je me suis souvenue de ce pauvre petit pull qui m’attendais.

Finitions, coutures d’assemblage : c’était plié dans la soirée. Essayage… mouais, pas mal. Mais purée qu’est-ce qu’il perd comme poils ! Immettable avec un pantalon noir et presque incompatible avec mes lentilles de contact. Oui, les poils dans les yeux, c’est encore plus désagréable que les poils dans la main, vois-tu.

pull-phildar-2doigtsdidee

Du coup je le porte avec un jean mais sa large encolure n’est pas très pratique pour mettre quelque chose dessous et… je pense que je vais défaire les côtes des manches : sur moi ça tombe pile dans le pli du coude et du coup, ça rebique, ça m’énerve. Il faudrait faire des côtes plus longues et plus étroites, c’est pas grand-chose à faire mais vais-je réussir à me motiver ? Pas sûre…

En attendant, j’aimerais bien le porter un peu donc si tu as un conseil pour éviter qu’il me transforme en quelque chose de filandreux et orangé, je prends…

Voilà, c’était l’histoire du pull en demie-teinte.

Articles similaires
J'avais tellement envie de le tricoter et il est là, autour de mon cou ! Le Brioche for Teatime, mon odyssée bleue du début d'année... Je te montre ? Tricoter Lire la suite
J'avais ces pelotes et l'envie de tricoter un ensemble col et bonnet pour Céleste. Voici deux cols tricotés... Rien ne s'est passé comme prévu mais les ratés font aussi partie Lire la suite
Au départ de ce châle, il y a un réel coup de coeur pour le travail d'une teinturière et beaucoup de curiosité pour ce modèle "birds of a feather", si Lire la suite
Tu aimes ? Dis-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.