Considérations (méta)physiques et blouse en plumetis

Je me suis cousues une blouse en plumetis et pour une fois, je suis contente du résultat ! Il y a eu quelques difficultés, sinon je ne serait pas Elise de 2 doigts d’idée, hein mais ça s’est bien terminé.

chemise-cousue-2doigtsdidee

Blabla “j’ai rien à me mettre”

Pour la partie couture, passer directement au titre suivant.  Avec plus de 20 kg envolés depuis 1 an et demi, j’ai un sérieux problème de vêtements. Le genre de problème qui fait plutôt plaisir, certes, mais ça n’empêche qu’au quotidien, j’ai vraiment du mal à m’habiller !

Tous mes vêtements des 6 dernières années me vont trop grands et sont partis rejoindre le sac « Elise Grosse » à la cave, oui je garde, sait-on jamais. J’ai épuisé tous les vêtements du sac « Elise mince » (mince, façon de parler hein) et certains me sont déjà  un peu larges. Mais surtout, je me retrouve avec des coupes démodées ou plus de mon âge : les tailles basses, les jambes de pantalon flare, les petits hauts ultra décolletés, beaucoup de choses ne sont pas bureau compatibles ou ne sont vraiment plus à mon goût.

Acheter ou coudre ?

J’ai racheté quelques basiques au printemps mais pas assez pour tenir toute la saison, et puis certains pantalons sont déjà trop grands ! Comme j’ai bien l’intention de continuer de tailler à la hache dans mes hanches chocolat, pour ne pas dire mon cul, que je suis le plus souvent entre deux tailles et qu’il est hors de question que j’aille faire du shopping tous les mois, il a bien fallu trouver une solution.

En plus de ces histoires de tailles, il y a la

 

question du style. Je ne sais pas trop ce qui me va, ni ce que j’ai envie de porter. Il faut que je redéfinisse tous mes acquis avec ce nouveau corps.  Non aux diktats façon Reine du Shopping qui veulent que quand “tou as les bras forts ma chéwie, tou les cache et tou dégage le décolleté “. Je veux porter ce que je veux, me sentir à l’aise. Il faut bien le dire : je me cherche.

 

couture-blouse-burda-2doigtsdiee

 

Pour la couture, c’est ici !

Quoi de mieux que des essais cousus main pour redéfinir mon style ? Prise d’une soudaine envie de coudre, j’ai plongé dans mes magazines et mes patrons. En découvrant le Burda juin 2016, j’ai littéralement craqué sur cette blouse. De son petit nom, la 118 A. Manches courtes, col claudine et patte de boutonnage cachée.

Euh… c ‘est pas un peu ambitieux ça comme projet couture quand la dernière robe cousue date de février et qu’avant ça, je n’ai jamais cousu de chemise ou de col ? Si, c’est ambitieux ! Grâce à nos gaillards en short, j’ai eu tout le temps nécessaire pour m’y plonger et faire ça correctement. Vive le foot !

blouse118a-burda0616-2doigtsdidee

Le modèle la 118 A du Burda Style 2016

Le tissu : un plumetis qui ressemble à du lin issu de mon stock racheté à une mercerie qui fermait, blanc, très transparent mais léger comme une aile de libellule.
La réalisation : on rattache l’empiècement au dos, puis les coutures d’épaules pour attacher les devant, on s’occupe des pattes de boutonnage et parmentures, puis du col et enfin les manches et un petit ourlet.

patte-boutonnage-cachee-couture-2doigtsdidee

Les difficultés

Je pense que je n’ai pas fait correctement le pliage des parmentures. Pourtant, ça m’a occupée toute une soirée et un midi, avec des protos papier pour essayer de comprendre. Les deux bords intérieurs sont visibles sur l’envers et je ne pense pas que ce soit correct. Mais franchement, je ne vois toujours pas comment faire autrement !

De là découle la principale difficulté rencontrée : la patte de boutonnage rapportée. Une bande de tissu pliée en deux à insérer entre le devant et la parementure que je n’ai JAMAIS compris où placer. Ça m’a rendue dingue. Chéri-Mari a essayé de m’aider, j’ai publié des Help sur Facebook et Instagram pour essayer de m’en dépêtrer… ah tu voulais de l’ambitieux, t’en as !!

empiecement-dos-burda118a-2doigtsdidee

Système D de la couture

A bout de ma patience légendaire, j’ai cherché une autre solution : j’ai balancé ma patte de boutonnage rapportée, thermocollé et cousu la parmenture qui devait la recevoir et fait les boutons directement dessus ! Et ça fonctionne très bien.

Mention spéciale à Burda qui dès le lendemain de mes SOS m’envoyait un message privé sur ma page Facebook pour me donner plein d’explications supplémentaires pour réussir à insérer la patte. C’est là que j’ai compris que mon problème devait venir du pliage initial. J’avais déjà pris l’option sauvage, donc je n’ai pas cherché plus loin mais je trouve cette aide très appréciable.

Pour le reste, pas de difficulté supplémentaire. Je redoutais le col et je ne m’en suis pas trop mal tirée, même si j’ai dû amincir les épaisseurs des marges de coutures pour réussir à le fixer et que tout n’est pas parfait. J’ai volontairement omis le revers des manches qui sont, du coup, à une longueur proche de la manche trois-quart.

peter-pan-collar-shirt-sewing-2doigtsdidee

Au final ?

J’adore cette blouse ! Je l’ai portée au bureau pour une réunion et elle est très bien passée ! Elle est vraiment très transparente et je suis obligée de mettre un top en dessous, sinon tout le monde pense que je cherche la promo canapé. Je redoutais un peu l’effet con-con du col claudine et en fait, ça passe avec un jean. Faut juste se tenir éloignée de la jupe et du serre-tête  (et des poses ethérées dans le genre ce celle-ci!).

J’ai cousu une taille 42 en me fiant au tableau de mesures. Oui, je sais, les mesures sont données pour 1,68m mais je me disais que ma largeur compenserait ma courteur et que je ferais de ourlets géants, comme d’habitude. En fait, elle est un peu grande. La largeur d’épaule pourrait être diminuée de deux bons centimètres et même la largeur à la taille pourrait être réduite. A refaire, je couperais un 40. Elle est large mais du coup très agréable à porter même quand il fait chaud !

Cette presque réussite, m’a donné envie de me coudre plein de choses. Je suis en pleine organisation de mes patrons et de mon stock de tissus pour essayer de le rationaliser, de le vider et de racheter des tissus pour de projets précis… C’est pas gagné  mais je t’en parlerais bientôt.

Articles similaires
La voici, finie, portée, repassée (enfin presque) : la robe Sureau ! Une valeur sûre, un classique de la blogosphère couture. Après tellement d'années à tourner autour de ce patron, Lire la suite
La couture c'est un vrai investissement, au démarrage il faut tout acheter : le tissu, les patrons, le petit matériel mais surtout la machine à coudre. Épineuse question...  Je te Lire la suite
Pas beaucoup de temps ? Beaucoup de projets et d'envies ? Avec nos vies bien remplies, ce n'est pas toujours simple de trouver du temps pour coudre. Voici mon plan Lire la suite
Tu aimes ? Dis-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.