Un titre pareil, tu dois te dire que la pauvre Elise a pété un boulon… hé non ! (pas encore). Si tu as suivi mes aventures chaussettes de l'an dernier, tu sais que ceci est ma première paire pour le KAL #les12petonsduherrgeneral. Oui, oui celui-là même qui se termine dans moins d'un mois. Ces chaussettes sont teminées depuis longtemps... Mais j'ai vraiment du mal à prendre mes chaussettes en photo, je t'en reparlerais d'ailleurs...

knit-socks-2doigtsdidee

Faire 12 paires de chaussettes est un défi en soit, mais pour ne pas m’ennuyer, j’ai décidé de m’imposer, en prime, de ne faire que des chaussettes incluant des techniques inconnues ou des difficultés : jacquard, torsades, perles, construction originale… Ma bibliothèque Ravelry commence à rassembler un paquet de patrons de chaussettes atypiques ou bien corsées !

Le modèle... tordu

Avant ça, je te présente les Skew Socks. L’intérêt du modèle réside dans la construction : elles sont entièrement tordues comme leur nom l’indique ! On part du gros orteil et on monte en biais, puis on construit le talon avec une couture en grafting en cours de tricot qui permet de le fermer et on continue de monter pour la jambe qui se forme en rangs raccourcis.

Cette construction se marie très bien avec la laine autorayante puisque la rayure souligne l’aspect tordu et inversement. Pour ma part, j’ai utilisé de la Fabel print qui fait des motifs plutôt que des rayures et le résultat est assez visible, même s’il est moins spectaculaire qu’avec des rayures.

 

kal-12petons-2doigtsdidee

Les chaussettes finies

Le patron annonce une taille 40 mais elles me vont parfaitement alors que je fais plutôt un 37,5 et que j’ai utilisé des aiguilles plus grosses que préconisé. Le mystère de ma tension de tricot a encore frappé…

Difficile aussi de jauger la taille des chaussettes en cours de tricot : avec leur construction en biais, elles ont l’air immenses, il faut bien veiller à les essayer souvent (et sans se tromper de pied !) pour vérifier la taille.  Il manque, pour moi, une indication dans le patron pour savoir où on est, pourquoi on le fait et où on va. C’est peut-être mon esprit adepte de tout comprendre mais j’ai du mal à suivre à l’aveugle sans savoir ce que je fais…

J’adore le résultat, elles sont confortables et plutôt jolies et je les porte tout le temps. Mais alors je me suis ennuyée à mourir ! En fait, ce n’est que du jersey et c’est très looooong ! J’ai même abrégé les côtes pour en finir parce que je commençais à plus pouvoir les voir en peinture ces chaussettes. Finalement, il n’y a aucune difficulté, il suffit de bien suivre le patron et de bien poser ses marqueurs et ensuite ça va tout seul. 

 

skews-socks-2doigtsdidee

Tips tricot

C’est la première fois que je tricotais deux chaussettes en même temps sur des aiguilles circulaires et je ne ferais plus jamais autrement ! C’est beaucoup plus sympa de voir les deux chaussettes monter en même temps et plus pratique aussi, si je fais une modif, la deuxième en bénéficie (ou en souffre ?) immédiatement et la tension de mes 2 chaussettes est la même.

Par contre, tricoter les skew en même temps n’est pas forcément simple : c’est un patron où on monte beaucoup de mailles, plus d’une centaine par pied de mémoire, et il y a beaucoup de tension, une fois qu’on entame les diminutions. En plus le dessus et le dessous sont inversés entre la chaussette droite et gauche, du coup, au moment des rangs raccourcis, j’ai dû passer une chaussette sur un autre câble.

En parlant de marqueurs, je crois que j’ai enfin trouvé la bonne solution. Jusqu’à présent j’utilisais des marqueurs qui s’ouvrent et se ferment mais ils se cassent tout le temps et sur les fils fins, je trouve qu’ils élargissent légèrement la maille, ça m’énerve. J’ai trouvé chez Claire’s Accessoires, de tout petits élastiques colorés qu’ils vendent comme des élastiques à cheveux d’enfant (mais qui met ça à ses gosses sérieux ? ça doit faire un mal de chien !!). Ils sont très fins et parfaits une fois glissés entre deux mailles.

On continue ?

Pas beaucoup de difficultés donc pour cette première paire du défi, si ce n’est de s’accrocher pour aller au bout. J’ai bien aimé ce fil print, qui met un peu de surprise dans le tricot. J’ai utilisé une pelote et quelques chose comme 5 grammes d’une deuxième pelote, ce qu m’a encore ralentie, vu que j’ai dû en commander une deuxième en cours de route.

La prochaine paire ? Celle d’avril 2016 donc, hum. C’est un Mystery KAL qui a eu lieu l'an dernier et pour lequel je me suis efforcée de ne pas regarder les réalisations des participantes pour garder un peu de mystère au moment de les faire.  Au programme : torsades et perles. Des perles dans un tricot ? Ah c’est nouveau ça… yeah !