2016, pour moi, c’est une année à Master pieces : après la grande Sophie, la réfection de Louis et Josephine, voici le monstre au tricot, j’ai nommé le châle de Maman, deuxième du nom !

Pour un rappel du contexte, va voir par ici. Je t’avais laissée en juin, pleine de bonnes résolutions, pour refaire ce châle correctement  et… j’ai suivi mon plan à la lettre, c’est-à-dire :

  • Lire jusqu’au bout pour comprendre la logique des rangs qui sont effectivement très simples
  • Tester tous les points avant de monter le tricot
  • Faire plusieurs échantillons pour trouver la taille d’aiguille la plus adaptée
  • Mettre des marqueurs toutes les 20 mailles pour la nullette des maths que je suis
  • Vérifier, recompter souvent
  • Défaire si besoin tout de suite et sans regret

Trêve de suspens, je n’ai pas eu à défaire, ça s’est très bien passé. J’ai augmenté ma taille d’aiguilles, bien fait attention aux nombres de maille et c’était parti pour un océan de tricot.  Pardon pour ma tête sur les photos, depuis que Papa est parti, ces cernes ne me quittent plus. Je crois qu’il va falloir que j’apprenne à vivre avec…

Kyreneia-shawl-2doigtsdidee

Une fois la laine remise en pelote, j’ai démarré en août et terminé seulement en octobre. Si tu aimes la page 2 doigts d’idée sur Facebook, tu as du subir mes gémissements au moment de faire la bordure, quand le nombre de maille passe de 400 à 800, puis au moment du rabattage qui m’a pris deux soirs entier ! Bon au milieu de tout ça, je suis quand même tombée en panne de laine, mais on peut dire que globalement, la phase tricot s’est bien passée. Le fil est très doux et agréable, les couleurs sont jolies et puis j’étais contente de le faire pour ma petite maman.

Le soir (très tard) où je l’ai terminé, j’étais comme une dingue. Je me suis mise à tirer dessus pour estimer sa longueur finale et en regardant au verso, je me suis aperçue qu’il y avait un problème. En plein milieu de la partie solide, donc là où ça se voit le plus, j’avais comme « perdu », une petite cinquantaine de mailles. Mais What The Fuck ?! Oui, ce châle a bien failli finir brûlé. Oui, j’ai bien failli perdre la tête. Tu rajoutes à ça, deux mailles que j’avais effectivement lâchées dans la dentelle et que je devais déjà récupérer, tu obtiens une Elise dont il vaut mieux ne pas s’approcher.

huge-knit-shawl-2doigtsdidee

Chéri-Mari s’était déjà mis en sécurité, je n’avais plus personne sur qui hurler pour passer mes nerfs alors, j’ai pris le châle, tout juste tombé de mes aiguilles, je l’ai mis en boule, caché sous un tissu (histoire que Divine ne lui fasse pas sa fête) et je l’ai laissé comme ça, pendant plus d’un mois.

Et puis un jour, un peu avant l’anniversaire de Maman, je me suis attaquée au problème et... C’était rien du tout ! J’avais juste tiré un fil pas encore entré qui bridait les mailles. Il m’a suffi de redonner un peu de mou pour que le problème disparaisse. J’ai ensuite rentré les fils (note pour plus tard : ne plus jamais faire de raccord au milieu d’un rang !) lavé et bloqué la bête.

chale-geant-dentelle-2doigtsdidee

Une fois la dentelle bloquée, il est devenu magnifique et immense. Je ne l’ai pas mesuré mais à l'oeil je dirai qu'il fait bien 80 cm au plus large et en longueur, il doit approcher les 2,50 m. En réalité, il est même un peu grand pour moi, mais il est parfait sur Maman qui l’a porté pour son week-end d’anniversaire.

Je suis contente de l'avoir fait. J'ai l'impression d'avoir passé un cap en tricot. De pouvoir me lancer dans des choses plus ambitieuse, sans (trop) de problème. Je crois que je suis devenue une tricopathe ! Si c'est vrai, regarde ma tête !

tricopathe-2doigtsdidee

Enregistrer

Enregistrer