C’est l’histoire d’un gilet qui devait me remotiver au tricot. Après mon échec cuisant avec le châle de maman, j’avais besoin de réussite, j’avais besoin d’aller vite. J’avais besoin d’un gilet.

Pour en faire un projet qui destash, j’ai choisi un fil Phildar que j’avais monté en un gilet ultra fastidieux, ultra plein d’erreurs de mes débuts et qui jaunissait tranquille dans un coin.

J’ai choisi le Miette Cardigan de Andi Satterlund, par ce qu’il est gratuit, que j’aimais bien sa coupe « cropped ». Non mais ce blog de Vandamise hein… et parce qu’il était simple.

C’est vrai que, niveau simplicité, on ne fait pas mieux ! Par contre, j’avais oublié que tricoter du coton, même mélangé à de l’acrylique, était casse burnous. Ce fil un peu mou n’était peut-être pas le meilleur choix pour bien mettre en valeur les points ajourés mais j’adore sa couleur et ses nuances…

Bon autant être franche, c’était facile, pas trop prise de tête mais alors ça m‘a pris un temps pas possible ! Déjà, échaudée ma précédente aventure, je n’arrêtais pas de recompter mes mailles, de vérifier, de revérifier : la lourde !

Ensuite, mis à part les points de dentelle en début et fin de rang, c’est surtout du jersey et même si ce ne sont pas des kilomètres, c’est long et rébarbatif.

 highwaist-cropcardigan-look2doigtsdidee

Pour finir, j’ai carrément merdé sur le relevage de maille de l'encolure que j’ai dû recommencer trois fois, oui trois fois pour trois pauvres rangs. J’avais envie de le jeter au feu à la fin !

On a frôlé le désamour avec ce gilet. Une fois fini et enfilé, je l’ai trouvé bof. La longueur n’est pas habituelle pour moi, alors qu'il est déjà rallongé par rapport au modèle. Le coton marque beaucoup et rend un tricot irrégulier... c'était pas gagné pour lui.

miette-cardigan-phildar-2doigtsdidee

Niveau taille, s’il est parfait aux manches et au buste, faudrait pas que je prenne de trop grandes inspirations lorsqu’il est boutonné jusqu’en bas ! Ah tiens, j'aurais pu faire un rabat élastique, non ? Ben non...  Le coton, pas élastique pour un sou, n’aide pas non plus…

J’ai quand même fini par le bloquer et coudre mes boutons vite fait et ensuite il s'est mis à faire super chaud, impossible de l’enfiler ! Depuis que l'automne est là, il est sorti deux ou trois fois, même pour aller au bureau. Et maintenant je commence à l’aimer, à le trouver doux, flatteur au teint et parfait pour chiquiser (?) mes tenues.

Ne me demande pas pourquoi les boutons pendouillent un peu, il faut que je les resserre, mais c’est la première fois que ça m’arrive !

gilet-miette-coton-2doigtsdidee

Pour la séance photo, je t’ai fait la totale avec le pantalon taille haute et les talons (et cheveux dans le vent, mistral power ! ) et j’aime bien le résultat. Mais au quotidien, il va plutôt passer sur mon jean et mes petits tops et ça sera très bien aussi.

Est-ce que je suis réconciliée avec le tricot ? Oui, on peut dire ça puisque j’ai recommencé le châle de maman et je l'ai même terminé et puis j'ai un bonnet de fini aussi. Ensuite,  je me fais une session chaussettes à fond la caisse…

gilet-miette-manchestroisquart-2doigtsdidee

Et en balayant mes projets Ravelry et ma mémoire de tricoteuse, j'ai réalisé que ceci est mon tout premier gilet tricoté (et terminé!) pour moi. C'est pas dingue ça ? Bientôt on parlera du châle de maman version 2, mais ça c'est une autre histoire.