Il faut que je te dise : j’ai un truc avec le crochet. Les débuts ont été difficiles et mes premières tentatives de projets ont été de gros bides. Une couverture « vagues » boulet jamais terminée, un châle fait de petites fleurs assemblées… composé de 6 fleurs ! J’avais relégué le crochet aux petits doudous rigolos et autre babioles, incapable d’en faire plus. Et puis il y a eu le panier pour chat, les sacs façon Dublin et mon premier châle. J’avais encore des soucis pour compter les mailles et suivre rigoureusement un patron mais ça s’était arrangé. Après ces « grosses pièces » réalisées de façon plutôt satisfaisante, j’ai eu envie de faire  une belle couverture.

Chéri-Mari m’avait offert un livre avec plein de carrés originaux, j’avais commencé à défaire la couverture à vagues et à faire des carrés un peu compliqués avec des triples brides jetées à cheval sur les rangs précédents. Pas facile mais marrant. Sauf qu’au bout de 3 carrés de chaque, j’en ai eu ma claque ! Refaire encore et encore le même carré, avoir des différences de taille énormes parce qu’un coup je crochète serré et un coup non, et surtout voir le truc monter à la vitesse d’un escargot boiteux, c’était trop pour moi. Encore un projet gelé au crochet et vive les chaussons pour bébé !

Et puis l’été dernier, j’ai trié et répertorié ma laine et j’ai pris une grande décision : plus d’achat sans projet associé, destockage (ou destash pour les bilingues du fil) de la laine AVANT TOUT. Depuis, je m’y tiens pas trop mal, à coup de 1 projet destash, 1 projet avec achat. Oui, parce que figure-toi que dans tout ce boxon, je n’ai pas vraiment de fils adaptés à toutes mes envies ! Pas tellement de DK, très peu de fingering (euh… ça s’est arrangé depuis mais on en reparlera). Et surtout une tonne de pelotes acrylique à tricoter en 3 ou 4, moches pour la plupart, pas toujours assorties et pas franchement faciles à intégrer à un projet.

giant-granny-square-crochet-2doigtsdidee

Et puis il y a eu Sophie et Derdri Uys. Je ne sais pas qui j’ai vu en premier mais c’est sûrement sur Ravelry qu’a eu lieu la rencontre… Et Sophie est vite devenue une obsession : un monstre au crochet avec des centaines de versions plus magnifiques les unes que les autres. Impossible d’acheter de la laine, pas prévu dans mon plan militaire. J’ai donc défait mon boulet bleu et un top tricoté du temps de ma brève passion pour Phildar, récupéré tout mon acrylique plus ou moins de la même taille et le voyage de Sophie a commencé.

Celles qui me suivent sur Instagram et sur Facebook savent que ce fût un projet de longue haleine, pardon de t’avoir rebattu les oreilles avec Sophie, toi lectrice fidèle ! J’y ai passé 9 mois avec très peu de période de pause. Au début, je pouvais l’emporter au bureau, mes collègues l’appelaient « ma nappe » et puis Sophie est devenue trop gigantesque, c’était mon projet télé. Les rangs étaient de plus en plus longs mais je n’ai jamais eu de lassitude. Il n’y a pas de monotonie avec Sophie, presque tous les rangs sont différents.

point-crochet-fleur-2doigtsdidee

Parlons un peu du patron et de sa créatrice : Derdri propose la plupart de ses patrons gratuitement. J’adore son approche du crochet, les points sont fous, les motifs complexes au niveau rendu mais assez simples à réaliser. Il faut quand même avoir les bases mais on apprend beaucoup. Les instructions sont données rang par rang avec une précision parfaite qui permet de comprendre tout de suite si on fait une erreur. Je n’ai quasiment jamais eu à défaire mon travail, à part pour quelques mailles en début de rang ou quand j’en sautais une, faute d’inattention (et de Games of Thrones). Pour l’anecdote, j’ai réalisé bien longtemps après que je m’étais trompée dans le dernier rang : il fallait faire des brides par l’arrière et je ne sais pas pourquoi, j’ai juste fait des brides, tant pis, ma Sophie a des brides et puis c’est tout !

sophiesuniversecal-2doigtsdidee

Sophie’s Universe a été proposé en 2015 sous forme de CAL - Crochet-A-Long - et traduit en beaucoup de langue dont le français. Il y a 21 parties au patron dont 2 optionnelles soit au minimum 113 rangs à faire. C’est un maxi carré tournant avec des motifs de fleurs imbriqués qui peut être transformé en rectangle avec les rangs optionnels. La taille finale de la couverture carrée dépend du fil, du crochet choisis et de la tension au crochet. Ma Sophie pèse 1kg et mesure environ 130 cm de côté, une fois bloquée. Il ne faut pas regarder trop à l'avance les instructions pour ne pas se décourager, les derniers rangs font plus de 800 mailles de mémoire. Crocheter Sophie est de l’ordre de la retraite zen, tu as compris, j’ai adoré !

fleurs-crochet-2doigtsdidee

C'était un super projet pour vider mon stock de laine même s’il m’en reste (mais bordel j’en ai acheté combien de camions de fil acrylique ?!) qui aurait sûrement mérité de plus beaux fils, des choix de couleurs moins… hard-core. La version de Derdri sur une base turquoise est ma préférée, j’ai aussi adoré les versions monochromes en beige que j’ai vu passé sur Ravelry… Mais ma Sophie a moi est bariolée avec du fluo dedans et une utilisation quelque peu anarchique des couleurs : bref c’est tout moi !

Grâce à ce projet :

  • J’ai enfin compris que je déteste les grannys square et l’assemblage des morceaux de crochet, j’adore le rendu des couvertures en grannies mais ce n’est pas pour moi.
  • Je suis maintenant imbattable pour compter les mailles et les repérer dans le travail.
  • Je connais plein de nouveaux points et je sais comprendre ce qu’il faut faire juste avec l’abréviation anglaise (yeah !)
  • J’ai compris que la plupart des fils peuvent être emprisonnés dans le travail  au lieu d’être rentrés. Qu’il faut rentrer ce qui reste au fur et à mesure pour ne pas péter une durite à la fin.
  • J’ai eu envie de faire d’autre maxi carré au crochet et de m’intéresser à des méga pièces dans le genre de Sophie.

sophies-universe-blanket-2doigtsdidee

Avec son acrylique à trois balles, Sophie est quand même bien chaude et elle trônera fièrement sur mon lit dès cet automne. Ses couleurs bariolées sont LA touche qu’il fallait dans ma chambre à zéro déco, plus blanche que blanche. Si c'était à refaire je dessinerais Sophie et ferais des essais couleurs avant de commencer. J'essayais de déterminer quelles couleurs j'allais utiliser au début de chaque partie mais c'était parfois difficile de savoir à quel point le rang serait visible une fois terminé.

Est-ce que je referai une Sophie ? Oui, sûrement ! Mais pas tout de suite parce que là, j’ai une Charlotte sur le feu pour une couverture de bébé qui doit arriver en août…