Depuis les tribulations d'une couturière 1 et 2, j'aborde les projets couture avec un peu de réticence (pour ne pas dire en traînant les pieds). Mais comme ce n'est pas comme ça que je vais devenir une bête de couture, je serre les dents et les fesses et je couds !

Vous vous souvenez des jolis tissus que j'avais acheté ? Et ben voilà, j'ai fait ma première victime. Ce tissu bleu à petits motifs me plaisait beaucoup et je me voyais déjà le portant fièrement par une belle journée ensoleillée.

Petite leçon de couture : quand tu débutes, entre rêve et réalité, mind the gap…

Le modèle est issu de mon livre "Mon cours de couture en 20 leçons" par Marion Madel qui a fait aussi "Mon cours de crochet en 20 leçons", ma bible. Selon moi, le "couture" n'est pas au niveau du "crochet". Franchement les modèles sont sympas mais les explications sont bof (enfin pour moi), les photos sont petites et surtout le tracé des patrons est un véritable cauchemar : des traits partout, pas forcément de référence dans les pages aux nombres de morceaux à trouver dans les planches. Objectif de cette leçon : apprendre à poser du biais et des poches. Allons-y.

Bref, comme dirait l'autre, après en avoir un peu bavé au tracé, j'ai coupé les pièces et même les poches.  Vous voyez sur la photo, le léger décalage entre les deux morceaux ? Je me suis dis, tiens, j'ai encore merdouillé la coupe.  Je revérifie les tracés du patron et, non c'est bien ça, le dos et le devant n'ont pas le même évasé, bizarre, non ?


tunique1

Bon. Puis que c'est le bouquin qui le dit, je commence à poser le biais. Ah c'est un peu long mais c'est marrant, on dirait que j'y arrive pile comme dans l'explication. Allez je couds. Langue dehors (élément indispensable de ma concentration), je pique mais… puréééeee fallait pas poser "des morceaux" mais du bais en continu parce que là, aux épaules, y a un trou ! Fallait me le dire, moi dé-bu-tan-te, moi pas anticiper sur les explications, moi pas comprendre ce qui est induit. Bon tant pis, je refais pas tout, je finis avec les poches et puis on verra bien comment cacher ces trous.

tunique2

Les poches : trop facile, bien jolies, bien posées (pas super droit mais bien quand même) ah vous voyez que je suis pas si nulle. Projet couture terminé en même pas un après-midi, formidable, non?


Et voilà la bête sur cintre mais pas repassée.tunique3

Et voilà le modèle du livre.
modele-tunique


Qui a rigolé ? OK, moi surtout. Vous voyez la jolie vague sur le devant de ma tunique? Ça vient de la différence de largeur entre le devant et le dos… Et ça la rend totalement immettable.

Lors de mon récent séjour au Maroc, le couturier du village me l'a reprise et a supprimé ce défaut pour la modique somme de 15 Dirhams (1,5 €), il a aussi replacé les poches qui, parait-il n'étaient pas bien alignées. Mouahahaha !

Depuis, je l'ai essayé (je vous épargne la photo, je suis sympa avec moi-même) et même sans la vague, c'est pas très joli. Mauvais choix de tissu ? Trop long ? Toujours est-il que j'ai l'air d'avoir mis une blouse de ménage. Mais je n'ai pas dis mon dernier mot ! Je me demande si je ne vais pas tout simplement la couper aux deux-tiers pour en faire un top. Qu'en pensez-vous ? Des idées pour rattraper le coup ?

Non la couture n'aura pas ma peau, ce week-end, je me fais une jupe. Tremblez coupons. Enfin, ça c'est si ma machine fonctionne parce que la dernières fois, l'aiguille s'est bizarrement coincée, tordue et cassée dans la boite à canette et j'ai pas rééssayé depuis…

Rendez-vous sur Hellocoton !